Élagage Abattage Le Mée-sur-Seine 77350

Tél: 06.61.95.75.58

DEVIS GRATUIT

Élagage Le Mée-sur-Seine 77350

Dans la nature la végétation n’a pas besoin de l’intervention de l’homme. L’environnement des bois offre une biosphère où les arbres évoluent dans un contexte idéal. Dans un jardin, les sols ne sont pas suffisamment riches et n’offres pas tous les besoins des arbres, ce qui se traduit par des maladies qui nécessite des travaux d’élagage.

Le calendrier pour élaguer

Les beaux jours et en particulier l’été ne sont pas toujours la meilleure période pour effectuer des travaux d’élagage. Une maîtrise du calendrier est nécessaire pour savoir quand intervenir selon l’espèce de l’arbre à traiter. Jeff Élagage vous conseille et vous délivre un devis.

Oïdium

L’oïdium, ou la maladie du blanc, regroupe plusieurs maladies provoquées par un champignon qui s’attaque aux cultures aussi bien au jardin d’ornement qu’au verger ou au potager. Il se caractérise par l’apparition d’un feutrage blanc dont l’humidité et les écarts de température importants entre la nuit et le jour favorisent sa progression.

La maladie peut toucher les feuilles, boutons floraux, pousses et dans certains cas toute la plante.

Le sujet atteint voit d’abord ses feuilles se couvrir de points blancs. Ensuite le feutrage s’étend sur la totalité des feuilles, avant de gagner toute la plante. Les feuilles se déforment et se dessèchent et, en absence de traitement, la plante meurt. L’oïdium empêche également les fruits de se développer.

Il est recommandé d’effectuer des actions préventives afin de lutter contre la maladie : arroser le pied d’une plante plutôt que le dessus, favoriser la circulation d’air dans la ramure des arbres fruitiers, espacer les plantations ou encore éviter les fumures trop riches en azote.

En cas de d’infection, l’application de remèdes naturels comme la décoction de prêle, du purin d’ortie, ou l’extrait de racines de rumex peut éliminer la maladie. Il convient également de supprimer et brûler les parties atteintes, branches ou feuilles malades.

Rouge cryptogamique

Le champignon rouge cryptogamique s’attaque principalement au pin à deux aiguilles, le pin sylvestre et le pin noir.

En général, l’infection commence par les branches basses du pin. Un jaunissement des aiguilles survient en hiver, puis au printemps des petites taches noires ovoïdes “grains de café” apparaissent au niveau du limbe. L’année s’écoulant, les aiguilles commencent à sécher, prennent une couleur rougeâtre et tombent. Le rouge cryptogamique est surtout néfaste en pour les sujets jeunes, qui peuvent en subir des retards de croissance. L’arbre de plus de 10 ans est affaibli mais ne dépérit qu’en cas d’attaque répétée.

La lutte contre cette maladie étant difficile, certaines actions préventives ou de traitement sont recommandées : ramasser et bruler les aiguilles tombées au sol, utiliser un fongicide cuprique au printemps, pulvériser l’arbre atteint avec un fongicide de synthèse toutes les trois semaines de juillet à septembre, si un arbre meurt, l’arracher et le bruler sans attendre afin de protéger les autres pins environnants.

Partagez sur votre réseau préféré >>>